Témoignage : les 6 mois qui ont changé ma vie. Perte de poids, tentative de suicide, rencontre amoureuse et coming out.

Le témoignage bouleversant d’un jeune gay dont la vie est passé de l’enfer au paradis

Loïc est un jeune homme de 24 ans qui nous a contacté sur notre page facebook il y a quelques jours en nous demandant s’il était possible qu’il partage un petit passage de sa vie. D’abord sceptiques, je lui explique que nous écrivons parfois des articles « témoignage », mais que c’est d’habitude nous qui allons chercher ces témoignages, et non pas les témoignages qui viennent à nous. Je décide tout de même d’écouter ce qu’il a à nous dire et lui dit de m’écrire son témoignage.

Loïc nous pond donc un pavé monumental en message privé sur facebook. Par flemme, et surtout persuadé qu’il s’agit juste d’un jeune homme en quête de notoriété qui a simplement envie de raconter sa vie banale ou fabulée pour faire parler de lui, je ne lis pas tout de suite son récit.

Le lendemain, pas envie de bosser, je tourne sur facebook sans trop savoir quoi faire et je me souviens tout à coup de cet échange rapide de la veille. Je décide alors de lire tout cela.

Le choc.

A la fin de son récit, j’en ai les larmes aux yeux. La vie de Loïc a été totalement chamboulée en l’espace de 6 mois. Voilà sa touchante histoire (telle qu’il l’a écrite lui) :

L’année dernière je faisais 150 kilos, aujourd’hui je ne fais plus que 56 kilos 700.

Loïc avant et après son opération
Loïc avant et après son opération

En juin 2015, j’ai eu recours à une sleeve, ce qui consiste à réduire l’estomac de 85% … En 1 an, j’ai perdu 100 kilos, ce qui m’a permis de pouvoir être bien dans ma peau. Enfin…

Je me suis fait opérer en juin, et de juin à octobre mon corps a complément changé. J’ai perdu 60 kilos presque sans m’en apercevoir… C’est arrivée tellement vite ! Le problème, c’est que dans ma tête ça a déraillé. J’ai pété les plombs en m’apercevant de mon changement et j’ai fait une tentative de suicide. Je suis resté 2 jours dans le coma et deux semaines hospitalisé. Après ce bref épisode noir, j’ai repris ma vie petit à petit.

Puis vient ce fameux 19 Janvier 2016. Jour où j’ai rencontré la perle rare… Sur l’application de rencontre Hornet (application sur laquelle il n’y a normalement que des pervers en quête de cul) ! 

Ce fameux garçon s’appelle Dylan. Il avait 19 ans et était hétéro curieux de base.

Il a commencé par me féliciter pour ma perte de poids, puis nous avons enchaîné sur d’autres sujets de conversation. Plus les jours passaient et plus on se rapprochait. C’était limite comme si on s’était toujours connus. Vous voyez, ce petit sentiment étrange des petits papillons dans le ventre, les mains humides quand tu entends ton téléphone sonner est que c’est lui au bout du fil… Après de longues discutions jour et nuit, on décida de caler une date pour qu’on puissent se voir. Et cette date restera gravée comme celle qui a changé ma vie.

Donc on se fixe la date, puis il me demande si on peut se considérer en couple ou pas… Tout excité, je lui dis oui. Même si on ne s’était pas encore vu, j’étais déjà tellement attaché, même amoureux… C’était la première fois de ma vie qu’un garçon s’intéressait à moi.

Bref, on décide donc de se mettre ensemble virtuellement. Mais dès le lendemain, il m’envoie un message en me disant que lui et moi ce n’est pas possible, qu’il en a parlé à ses parents mais qu’ils n’auraient pas accepté. Donc c’était terminé.

Depuis ce jours là, plus rien n’était pareil, plus d’appels ni de sms. Calme plat. Jusqu’au Jeudi 03 février ; j’ouvre les yeux… Un message… Dylan (j’étais à ce moment là l’homme le plus heureux de la planète entière) ! Il me demande si on peut tout de même se voir le Vendredi 05 février, mais en tant qu’amis. Je lui dis oui sans hésiter.

Le vendredi arrive, je vais donc le voir pour la première fois. Rendez-vous à 19h30 dans son village. Mon dieu que la journée a été longue à patienter. Arrive 19h30, j’y vais. Je l’aperçois au loin à côté de cette boîte aux lettres jaune… Je ne savais plus où me mettre, mes jambes tremblaient, mes mains devenaient humides, des millions de papillons dans le ventre…

J’étais timide. Lui aussi… Ce qui est marrant c’est que sa timidité n’est pas comme les autres. La sienne le pousse à parler, à beaucoup parler !

On arrive donc chez moi, on parle, et soudain je reçois un sms… Dylan… Il est pourtant à côté de moi ?! Il me demander s’il a le droit de me prendre dans ses bras ☺️ je lui est dis que oui ! 💘

Loic

Ce soir là, nous avons parlé jusqu’au bout de la nuit et cela tout le week-end. 😍

J’apprends dans une des conversations qu’il n’avait en fait jamais parlé de nous deux à ses parents mais qu’il avait dit cela car il avait peur. Peur des réactions des gens. Peur de la réaction de sont entourage.

Le week-end passe, et nous passons de merveilleux moments à deux… Ah oui, le premier baiser a eu lieu dans la nuit du samedi au dimanche. Un moment inoubliable. 💘

Arrive le dimanche soir où je dois le raccompagner. La gorge nouée, les larmes aux yeux, la peur au ventre de ne plus jamais le revoir, je croyais vivre un rêve éveillé… Il était impensable pour moi qu’un garçon aussi beau et aussi intelligent puisse s’intéresser à moi.

Il rentre chez lui et m’appelle aussitôt. Il me raconte que sa mère a grillé qui’l y avait quelques chose de pas net. En rentrant chez lui Dylan avait des étoiles dans les yeux, des papillons qui lui frissonnaient dans le ventre, et sa mère a tout de suite compris. Il a donc tout avoué à ses parents. 

À partir de ce moment là, il a fait sont coming out à tout le monde. 

En ce qui me concerne, je l’aimais, certes ! Mais personne ne savait que j’étais gay. Je m’étais toujours dit que je me dévoilerais quand j’aurais trouvé la bonne personne… C’est alors que j’ai pu m’assumer complètement au grand jour. 

Cela fait 7 mois que nous sommes ensemble et nous sommes toujours autant amoureux !

Voilà un peu mon histoire… Tous cela pour dire qu’il faut croire en ses rêves. Vis tes rêves et ne rêve pas ta vie. Mon histoire prouve à tout le monde que quand on veut, on peut, et que tout est possible. Même rencontrer l’amour sur Hornet ! 😉

 

Loic2

 

Le récit de Loïc est certes un peu long, mais je ne pouvais pas le tronquer ou le modifier car il me semblait que c’était à lui de raconter son histoire. Comme vous avez pu le lire, sa vie n’a pas toujours été rose, mais la grande majorité de son récit se concentre sur le bonheur enfin trouvé. Seulement quelques courtes lignes sont attribuée à ses souffrances passées.

C’est en cela que j’ai trouvé ce témoignage très touchant et voulait vous le faire partager.

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 27 ans vit à Lyon, il est rédacteur web à CDG et pour d'autres blog BUZZ à la minute. C'est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles "putes à clics", il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et "politique" de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s'en empêcher...